Home > Les chantiers internationaux

Les chantiers internationaux

C’est pour qui ?
Jeunes personnes engagées à partir de 14, respectivement 18 ans selon les programmes proposés.

Une façon alternative de voir le monde
Partir sur un chantier international, c’est rencontrer un groupe de plusieurs personnes venant de différents coins du monde qui, pour la durée de plusieurs semaines, travaillent ensemble bénévolement en partenariat avec une association afin d’aider à développer ou renforcer un projet local au profit de la communauté résidente, que ce soit en Europe ou en dehors de ses frontières.
La participation à la vie communautaire permet au bénévole la découverte d’un pays et d’une culture étrangère, le partage d’un travail utile et valorisant, la cohabitation dans un logement et la préparation en groupe des repas et activités de loisirs.
La répartition des tâches et la prise des décisions se font ensemble, ce qui fait appel à un certain sens des responsabilités et d’organisation.
C’est l’occasion pour de multiples échanges interculturels, puisqu’en règle générale, pas plus de deux volontaires viennent d’un même pays. Le nombre total de bénévoles peut varier entre cinq et vingt participants en général.
Les chantiers internationaux se sont diversifiés au fil du temps et servent aujourd’hui surtout à la solidarité internationale entre l’hémisphère nord et l’hémisphère sud de la planète.
Le choix des activités est varié. Quelques exemples sont : la restauration d’un ancien château, la construction et pose de bancs publics dans un ancien ermitage, l’aménagement de sentiers pédestres abîmés, le débroussaillage autour d’un centre d’accueil, la dispense de cours élémentaires, l’animation d’enfants défavorisés, l’entretien de sites historiques.

Les objectifs d’un chantier international
– Soutenir un projet local d’utilité publique par le travail communautaire et la solidarité
– Permettre de faire connaissance avec de multiples cultures étrangères par l’union de bénévoles issus de différents pays
– Développer l’esprit de compréhension interculturelle et de solidarité internationale
– Promouvoir l’apprentissage de la vie en communauté et de la citoyenneté

Qui peut y participer ?
Toute personne âgée de 18 ans et plus est éligible à participer à un chantier international.
Il existe également des chantiers pour juniors appelés communément Junior Workcamps, auxquels on peut participer à partir de 14 ans (avec souvent la restriction qu’ils peuvent se faire seulement sur le territoire européen). Certains chantiers sont aussi ouverts aux personnes présentant des déficiences physiques ou mentales, pour autant que les travaux soutiennent le développement positif de ces gens.
La participation à un chantier international ne requiert pas de qualifications spécifiques, mais demande un réel engagement et une vraie motivation du bénévole, la capacité de pouvoir fonctionner et travailler en équipe, et une capacité d’adaptation à un nouvel environnement.
Certains projets nécessitent un minimum d’expériences ou de préparations liées au travail à effectuer.
La langue véhiculaire du chantier international dépend des volontaires qui y participent. Il s’agit généralement de l’anglais. Certains chantiers (souvent ceux qui impliquent de l’animation) demandent la connaissance de la langue du pays.

La période et la durée d’un chantier international

Les chantiers sont principalement organisés pour se faire durant les mois de juillet et d’août, donc pendant les vacances scolaires, mais il existe aussi des possibilités en dehors de cette période.
La durée peut varier de une à quatre semaines, voire plus. La durée de travail individuelle est de 20 à 35 heures par semaine pour les adultes et de 15 à 25 heures pour les mineurs d’âge.

Plusieurs équipes peuvent se succéder sur un même chantier ou agir simultanément.
Une partie du séjour est consacrée à la découverte d’autres réalités du pays, à la visite des communautés locales, du patrimoine local (par exemple par des randonnées en montagne ou la découverte de sites touristiques) et à la participation aux activités de loisirs en groupe (par exemple pratiquer des sports en équipe).

L’encadrement d’un chantier international

L’encadrement pendant le séjour est assuré par le responsable du chantier. Doté d’une bonne connaissance du pays et de la langue officielle, ce coordinateur a pour tâche de veiller au bon déroulement du chantier et de faciliter les contacts avec la communauté locale. Il est présent durant toute la durée du chantier.

Les frais de participation à un chantier international
S’engager volontairement sur un chantier requiert une participation financière du bénévole. Les associations qui organisent les chantiers et recrutent les bénévoles, demandent des frais d’inscription et de participation.
Les frais d’inscription sont une cotisation de soutien payée à l’organisation, dont on devient membre pour pouvoir partir avec eux.
Les frais de participation varient selon le coût qu’implique le chantier international et diffèrent donc aussi suivant l’endroit où a lieu le séjour. Dû à ces variables, il s’avère utile de comparer les offres des différentes associations. Ces frais couvrent généralement aussi des frais d’inscription et d’assurance.
L’hébergement (souvent simple : tente, gîte, cohabitation), la nourriture et les déplacements pendant le séjour sont généralement pris en charge par la structure d’accueil.
Il est recommandé de souscrire une assurance d’assistance médicale pour l’étranger (hospitalisation à l’étranger, rapatriement, etc.) auprès d’une compagnie d’assurance de son choix.

 

Il est à savoir en outre que le bénévole prend en charge les frais de voyage entre son lieu de résidence et la destination du chantier, les frais qui incombent pour sa participation aux séances de préparation et d’évaluation, ainsi que les coûts extraordinaires personnels lors du séjour.
Une assurance complémentaire couvrant les frais d’annulation voyage et le vol d’affaires personnelles peut s’avérer utile.
La préparation à un chantier international
Les candidats pour un chantier international doivent participer à une ou deux séances de préparation au séjour. Ces formations servent à informer les participants sur le projet spécifique du chantier concerné et à transmettre les aspects culturels et politiques du pays de destination. Ces rencontres permettent également à nouer déjà les premiers contacts entre bénévoles.

Avant de partir pour un chantier international, il faut s’assurer de préparer les documents et utilités suivantes :
– Passeport et visa en bonne et due forme,
– Carnet de vaccination et vérification que les vaccinations requises (surtout celle contre le Tétanos) sont à jour,
– Carte européenne d’assurance maladie en cours de validité,
– Trousse de pharmacie contenant au minimum des médicaments contre la douleur, la fièvre et la diarrhée, une crème contre les piqûres d’insectes, un spray désinfectant, des pansements, une crème solaire, des préservatifs et une petite bouteille d’eau potable,
– Vieux habits et chaussures adéquates pour les travaux sur le chantier international (chaussures de sécurité, chaussures de marche, gants,…), un sac de couchage

Le Service Travel Clinique au Centre Hospitalier du Luxembourg informe, conseille et administre les vaccins nécessaires et spécifiques selon la destination du séjour choisi. Vous pouvez évidemment aussi demander conseil à votre médecin traitant.

Il est recommandé de penser à emmener des objets à faire découvrir son propre pays et coutumes aux autres bénévoles.

Après le chantier international
Les organisateurs de chantiers à l’international prévoient une séance d’évaluation en groupe après le séjour. Cela permet aux bénévoles de se retrouver et d’échanger sur les expériences vécues.

Organisateurs de chantiers à l’international
Il existe beaucoup d’associations qui organisent des chantiers à l’international, dont voici une sélection :
www.ageh.de
www.apare-gec.org

www.asf-ev.de
www.bauorden.de

www.campline.de
www.chantierbenevolebretagne.org

www.concordia.fr
www.emmaus-international.org

www.entwicklungsdienst.de
www.friedensdienst.de

www.ibg-workcamps.de
www.kolping.de/jgd

www.javva.org
www.openhouses.de

www.nothelfer.org
www.quinoa.be

www.pro-international.de
www.rausvonzuhaus.de

www.raleighinternational.org
www.scibelgium.be

www.rempart.com
www.solidaritesjeunesses.org

www.sci-d.de
www.volontariat.org

www.aventureutile.unarec.org
www.vjf.de

www.vfp.org
www.yap-cfd.de

www.workcamps.de
www.compagnonsbatisseurs.be
Il y a lieu de citer ici aussi les programmes dits Service civique international. Le SCI est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert aux jeunes, sans conditions de diplôme ; seuls comptent les savoir-faire, la motivation et l’âge du participant qui peut varier selon chaque pays. L’engagement peut être accompli à l’étranger dans une organisation à but non lucratif ou auprès d’un organisme public ou de collectivités territoriales (communes, régions).
La durée d’un Service civique international est comprise entre 6 et 12 mois, pour une mission généralement d’au moins 24 heures par semaine. Une indemnité est versée à chaque participant, qui peut être supérieur à 500 Euros net par mois.
Pour en savoir plus sur le SCI, des exemples d’offres pour l’étranger sont sur le site
www.service-civique.gouv.org.