Partir dans le cadre d’un programme Erasmus +

Le programme Erasmus + est géré par deux agences au Luxembourg.
Le volet « Education et Formation » est géré par l’agence Anefore et le volet « Jeunesse » par le Service National de la Jeunesse.

 

Il est possible de passer quelques mois (périodes d’études ou de stage) dans un établissement partenaire en Europe dans le cadre d’un programme d’échange, durant ses études : solution pratique car l’étudiant reste rattaché à son établissement d’études. La reconnaissance des études ou de la formation, ainsi que et les échanges et la coopération entre des établissements scolaires en Europe seront également garantis. Les conditions de participation varient selon les programmes d’échange.
Cependant, certaines formalités restent à accomplir (recherche d’un logement, protection sociale,…).

 

Il existe deux types de mobilité en Europe :

  • Etudes

Les étudiants peuvent obtenir une bourse pour effectuer une période d’études dans un autre établissement européen, à partir de la deuxième année d’études pour une durée comprise entre 3 et 12 mois.

  • Stages 

Les mobilités des étudiants peuvent s’effectuer sous la forme d’un stage dans une entreprise dans un autre pays européen. Les étudiants peuvent partir en stage dès la première année d’études pour une durée de 2 mois à 12 mois.
Les jeunes diplômés peuvent bénéficier d’une période de stage à condition qu’ils soient sélectionnés durant leur dernière année d’études pour un stage réalisé dans l’année qui suit l’obtention de leur diplôme.
Conseils aux futurs étudiants Erasmus + :

Elaborez avec les coordinateurs des universités de départ et d’accueil le programme pédagogique et assurez-vous que les enseignements manquants ou non validés pourront être rattrapés à votre retour.

Informez-vous sur les modalités d’encadrement des étudiants dans l’université d’accueil. Assurez-vous que l’université d’accueil s’occupe de votre inscription dans la résidence universitaire la plus proche.

Faites un plan financier car la bourse Erasmus + ne couvre pas tous les frais de voyage et de séjour. De plus, elle est délivrée tardivement car l’université de départ doit recevoir un certificat de scolarité de l’université d’accueil avant de verser l’aide.

Vérifier que vos frais médicaux seront couverts par la Sécurité Sociale et souscrivez une assurance complémentaire.